Habiter les ruines. Transformer – Réinventer, de Olivier Darmon

Éditions Gallimard, Coll.  « Alternatives »

 

Habiter les ruines(1)

Avec ses 76 pages en quadrichromie et ses 200 illustrations, l'ouvrage du journaliste Olivier Darmon permet au lecteur de se rendre compte du génie créateur d'une architecture qui, justement, n'est pas focalisée sur une créativité basée sur la table rase. Ici, au contraire, les ruines d'anciennes habitations, d'anciennes installations servent de matière première, ou, pour être plus juste, de nouveaux cadres de vie. Pour prendre les mots de l'auteur, l'idée de ce paradigme singulier de l'architecture n'est pas de démolir pour reconstruire « mieux ». La vingtaine des réalisations présentées (Allemagne, Brésil, Mexique, Chine, Espagne, États-Unis, Grande-Bretagne, République tchèque, France) illustre cette démarche. L'auteur écrit : « Les projets qui suivent procèdent davantage de ces objectifs que d’une attitude nostalgique. Il s’agit là de réconcilier les ruines avec les usages d’aujourd’hui, de raccommoder, recoudre, de conserver tout en transformant, soit de réinventer, de valoriser, parfois avec une économie de moyens qui loin de perturber le projet le stimule (…) Découpage, collage, détournement, superposition : autant d’action aptes à opérer la renaissance des ruines, bâtiments morts faute de réutilisateurs, à envisager comme autant d’espaces disponibles ». (p. 12). Dans cette optique, les ruines deviennent alors le paysage, le cadre au sein duquel (dedans ou à côté) une nouvelle construction s’insère. (Mohammed Taleb)

 

Parution : Octobre 2016

Format : 220 x 240 mm

Nombre de pages :

Prix : 32 €

ISBN : 978-207019-676-0