Deux lettres à un jeune architecte, de Paul Andreu

Editions Fata Morgana

 

Deux lettres

Ce livre a une histoire. Toute commence au printemps 1999. Dans le contexte précis du concours pour la construction de l’Opéra de Pékin, il est demandé à l'architecte Paul Andreu de prononcer une conférence sur la façon qu'il a d'envisagé la théorie et la pratique de la discipline. Il a derrière lui des années d'expériences (des bâtiments de Charles-de-Gaulle à un musée de la mer à Osaka au Japon, et, en Chine, un gymnase à Canton, un centre musical à Shanghai et bien évidemment cet Opéra à Pékin). Mais au lieu de donner à sa conférence une forme académique, il préfère, loin du protocole, lire une lettre à un « jeune architecte », imaginaire, certes, mais destinataire de sa pensée. Il s'agit d'un hommage rendu, par delà les décennies, à la lettre de Rilke sur la poésie. En 2015, Paul Andreu réitère l'opération avec une seconde lettre, destinée à un second architecte. Nous sommes donc face à quatre personnes : nos deux jeunes et nos deux auteurs (car, en effet, 16 années les séparent!). Accompagné de dessins de l'architecte, ce livre ne rejette pas la théorisation, mais celle-ci ne doit pas avoir le dernier mot : « Évitons tout malentendu, écrit-il. Je ne refuse pas l’idée de théorie en architecture. Je crois même la théorie indispensable à la pratique de l’architecture. Mais je ne crois pas que la théorie puisse et doive jamais se transformer en une idéologie, une idéologie qui répond par avance à toutes les situations et qui fixe une fois pour toutes le domaine de la recherche. » (Mohammed Taleb)

 

Parution : Novembre 2016

Format : 140 x 220 mm

Nombre de pages : 80

Prix : 15 €

ISBN : 978.2.85194.975.2