Contribution à une théorie de l'architecture, d'Auguste Perret

Editions du Linteau

Auguste Perret

Auguste Perret est l'un des plus grands architectes du 20ème siècle. Né en1874, il a interrompu ses études d’architecte afin de prendre la direction de l’entreprise de maçonnerie de son père. Toute sa vie oscillera entre ces deux pôles : l'architecture et la vie d'entreprise. Il est mort en 1954. Philosophe du béton, la matière architecturale de la modernité, a rédigé, durant le deuxième conflit mondial, une série d'aphorismes, accompagnés de citations d'auteurs. Le Corbusier dira à propos de la forme de ce livre : « La phrase courte et concise, la pensée toujours en action ; mais on ne fait pas de phrases ; moins encore de théories, pas du tout. Des interjections pouvant suffire et des rapports aigus de propositions qui sont comme les jalons de l’idée. » Cet ouvrage reproduit en fac-similé, dans un format légèrement réduit, la composition et la mise en page de la première édition de 1952 (par le Cercle d’études architecturales chez le libraire-éditeur André Wahl). En voici trois exemples :

 

La construction est la langue maternelle de l'architecte.

L'architecte est un poète qui pense et parle en construction.

 

De même que le squelette de l’animal, rythmé, équilibré, symétrique, contient et supporte les organes les plus divers et les plus diversement placés, de même la charpente de l’édifice doit être composée, rythmée, équilibrée, symétrique même. Elle doit pouvoir contenir les organes, les organismes les plus divers et les plus diversement placés, exigés par la fonction. Et la destination.

 

Caractère, style, harmonie jalonnent le chemin qui, par la vérité, conduit à la beauté.

 

(Mohammed Taleb)

 

Parution : Octobre 2016

Format : 113 x 175 mm

Nombre de pages : 64

Prix : 10 €

ISBN : 978-2-910342-99-9